LES 5 TRÉSORS À DÉCOUVRIR APRÈS LE CONFINEMENT

#3 La Maison Bernard

ATHILIE · Jeudi 30 AVRIL 2020 · TEMPS DE LECTURE ESTIMÉ : 7 MINUTES

Nous aurions pu vous parler du Palais Bulles mondialement connu grâce au couturier Pierre Cardin (qui l’a racheté en 1992 suite à la mort de Pierre Bernard) et qui demeure interdit au grand public.

Chez Athilie on a plutôt choisi de vous raconter l’origine des maisons bulles d’Antti Lovag, sa rencontre, son histoire d’amitié avec Pierre Bernard.

Tous deux des hommes libres et aventuriers. Loin des conventions et de la standardisation architecturale mais au plus près des besoins et du bien-être de l’homme, la philosophie et l’architecture d’Antti Lovag n’a jamais été aussi actuelle dans la période que nous traversons.

Nous avons décidé de mettre en lumière 5 numéros sur des lieux cultes à visiter après le confinement qui allient art, architecture et humain à travers des photos, des témoignages, des vidéos trop méconnues du grand public.

 

Cette belle aventure commence à Théoule-sur-Mer et tout particulièrement à Port-La-Galère avec la maison bulle : La Maison Bernard.

La Maison Bernard, Théoule-sur-Mer

MAISON BERNARD : MERVEILLEUSE MAISON BULLE

À l’origine, il y a un lieu et un paysage dont Pierre Bernard riche industriel tombe amoureux : le massif de l’Estérel, la Méditerranée infinie, la baie de Cannes et les îles de Lérins. Il acquiert un terrain avec un projet : construire une maison de vacances pour sa famille de trois enfants.

Il rencontre par hasard lors d’un diner l’architecte et habitologue Antti Lovag. La légende familiale veut que Lovag ait fait voler en éclat son projet initial en l’apostrophant brutalement sur son choix architectural. La provocation de départ va sceller le début d’une longue amitié et d’une merveilleuse aventure : La première maison Bulle de Pierre Bernard.

Une conception inédite et un chef d’oeuvre de l’architecture de la fin du XXème siècle. Cette maison a été pensée et construite totalement sur-mesure dans les années 70 en mettant l’homme au centre, son espace de vie et ses besoins. Chaque bulle représente une pièce de la maison et non sans rappeler le ventre maternel.

La Maison Bernard, Théoule-sur-Mer

« Mes conditions : Je ne sais pas combien de temps ça va durer, je ne sais pas ce que cela va être et je ne sais pas combien cela va coûter. »

Antti LOVAG

La Maison Bernard, Théoule-sur-Mer

PIERRE BERNARD L'AMI ET MÉCÈNE

Pierre Bernard donnera pendant vingt ans à Antti Lovag les moyens de réaliser ses idées et de développer son art d’architecte habitologue. Cette création extraordinaire n’a ni délais ni budget. Pierre Bernard laisse l’opportunité à Antti Lovag d’expérimenter librement matériaux, implantation et mettre au point des techniques de construction innovantes à partir du voile de béton. C’est durant ces années et grâce à Pierre Bernard qu’il développe sa propre identité architecturale. À la fin de la construction de la Maison Bernard, ni l’un ni l’autre ne veulent terminer l’aventure. Ils se lancent alors dans la construction de l’Observatoire de la Côte d’Azur à Caussols puis ensuite dans la construction d’une nouvelle maison qui sera acquise par Pierre Cardin à la mort de Pierre Bernard : Le Palais Bulles, qui accueille uniquement des évènements privés comme des défilés de haute couture : Dior.

La Maison Bernard, Théoule-sur-Mer

« J’ai toujours travaillé avec des aventuriers qui voulaient quelque chose qui n’existait pas. »

Antti LOVAG

Antti Lovag et Pierre Bernard

ANTTI LOVAG, L'HABITOLOGUE ANTICONFORMISTE

Né en 1920 en Hongrie, Antti Lovag s’installe en France en 1947. Il va collaborer dans un premier temps avec Jean Prouvé puis Jacques Couëlle un des premiers architectes (totalement en marge des grands mouvement architecturaux comme l’architecture moderne) à développer l’architecture-sculpture organique et troglodytique en France. Ils expérimenteront ensemble la construction de coques et bulles. Cette collaboration est déterminante pour la suite de l’ensemble de l’oeuvre d’Antti Lovag.

Il conçoit des espaces de liberté où l’angle droit peu naturel n’a pas sa place et où les rondeurs sont reines.

Antti Lovag vit sur ses chantiers, étudie la nature environnante et ses spécificités pour concevoir la maison. C’est la maison qui s’adapte au terrain et à la nature, pas l’inverse. La maison commence à sortir de terre par le biais d’une armature métallique qui permet de visualiser les espaces intérieurs et de prévoir les futures ouvertures sur le ciel, la mer et la végétation. Puis un voile de béton est projeté sur la structure métallique. La Maison Bernard est sans doute un des exemples les plus aboutis de l’architecture organique d’Antti Lovag.

La Maison Bernard, Théoule-sur-Mer

« L’ architecture ne m’intéresse pas. C’est l’homme, l’espace humain qui créer une enveloppe autour des besoins de l’homme. »

Antti LOVAG

La Maison Bernard, Théoule-sur-Mer

QUEL AVENIR POUR LA MAISON BERNARD ?

Les héritiers de la Maison Bernard ont créé le fonds de dotation Maison Bernard qui a pour mission de protéger et d’assurer la pérennité de l’œuvre architecturale d’ Antti Lovag réalisée avec Pierre Bernard à Théoule sur Mer au cours des années 1970. Le fonds de dotation Maison Bernard s’occupe également de la promotion et l’accessibilité au public de l’œuvre de Lovag. La maison vous propose désormais des visites guidées en petit comité et sur rendez-vous tous les mardis d’octobre à avril. Enfin, le fonds de dotation Maison Bernard permet d’accueillir chaque année un nouvel artiste en résidence. L’artiste choisi réalise une oeuvre originale en adéquation avec l’architecture de la maison et son environnement. Les oeuvres sont destinées à être présentées “in situ” de façon permanente.

La Maison Bernard, Théoule-sur-Mer

« Après la disparition de notre père, s’est posée la question du devenir de la maison. Face à cette réalisation, il nous appartenait d’abord de relever le défi, de poursuivre l’aventure à notre façon. Le premier objectif est de pérenniser leur oeuvre, l’ouvrir au public et faciliter l’étude de l’architecture d’Antti Lovag. Le deuxième objectif est de conserver l’identité de la maison et faire en sorte qu’elle reste un lieu de création. »

Isabelle et Jean-Patrice BERNARD

Dès la fin du confinement rendez-vous dans cette incroyable Maison Bernard, Port-La-Galère 06590 Théoule-sur-Mer. En bonus vous découvrirez les immeubles sculptures et troglodytiques de Jacques Couëlle qui font l’identité de Port-La-Galère.

 

http://fonds-maisonbernard.com/fr/

Merci à la Maison BernardThéoule-sur-Mer, Studio Odile Decq, Pierre Cardin, le Palais Bulles.

  • Noir Icône Instagram
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Noir LinkedIn Icône